Un nouvel ordre mondial? Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Actualité

  • Moscou, Pékin et les six autres membres de l’Organisation de coopération du groupe de Shanghai ont montré leur union face à l’Occident les 15 et 16 septembre lors d’une rencontre en Ouzbékistan. Leurs intérêts divergent cependant sur beaucoup d’autres questions.

    Le groupe de Shanghai?

    Créée en 2001 par la Russie, la Chine, le Kazakhstan, le Kirghizstan, l’Ouzbékistan et le Tadjikistan, l’Organisation de coopération du groupe de Shanghai (OCS) s’est agrandie en intégrant l’Inde et le Pakistan; l’Iran y sera prochainement pleinement associé. Téhéran cherche à se rapprocher de la Russie pour atténuer l’effet des sanctions américaines, rappelant l’origine économique de l’organisation. Qui s’est progressivement muée en vitrine de l’opposition aux Etats-Unis.

    Tous pour Moscou?

    Pour Vladimir Poutine, le sommet de Samarcande était l’occasion de sortir la Russie de son isolement. Une chose est toutefois claire: son intervention en Ukraine ne reçoit pas le soutien de ses partenaires. «Ce n’est pas le moment de faire la guerre», a lancé le Premier ministre indien Narendra Modi, partisan de la voie diplomatique tout comme Recep Tayyip Erdogan qui a enjoint Moscou à mettre fin le plus vite possible à la guerre. Quant à la Chine, qui ne prend pas position, elle ne semble pas rassurée. Vladimir Poutine, qui a salué sa position «équilibrée», a dû répondre à ses «questions et préoccupations».

    Tous contre Washington?

    Le chef d’Etat russe a pour sa part assuré son homologue chinois Xi Jinping de son soutien total dans la question taïwanaise face aux «provocations des Etats-Unis et de leurs satellites». Les deux dirigeants condamnent d’une même voix le monde occidental dans ses «tentatives de créer un monde unipolaire». Moscou et Pékin entendent travailler de conserve au développement d’une alternative à l’ordre mondial actuel. Il s’agit pour la Chine et la Russie, a déclaré Xi Jinping, d’assumer leurs responsabilités de grandes puissances et de «jouer un rôle de premier plan».

    Nouvelle guerre froide?

    Malgré cette entente sur la nécessité de proposer une alternative au modèle occidental, le président russe est, selon les observateurs, rentré bredouille d’Ouzbékistan faute d’avoir pu obtenir un soutien à ce qu’il nomme «opération spéciale» en Ukraine. Ainsi, l’opposition à l’Ouest ne va pas jusqu’à ressusciter la guerre froide – Joe Biden a d’ailleurs affirmé ne pas s’attendre à vivre un tel conflit larvé à l’avenir. Le président américain a toutefois averti la Chine lors d’un appel à Xi Jinping: violer les sanctions imposées à la Russie serait une «erreur gigantesque»; en cas de livraisons d’armes, c’en serait fini des investissements américains en République populaire.

    Bloc homogène?

    Une hostilité commune à l’endroit du monde occidental ne suffit pas à créer l’harmonie au sein de l’OCS. La Chine et la Turquie ont des ennemis communs, comme la France qui les accuse de suivre un agenda néocolonial en Afrique, mais les violations chinoises des droits humains des Ouïghours crispent Ankara. En s’arrêtant à Noursoultan avant le sommet, Xi Jinping semble avoir voulu signifier à Moscou que le Kazakhstan, qui se méfie des appétits de la Russie, appartient à sa zone d’influence. Quant au Kirghizstan et au Tadjikistan, ils ont dû convenir en hâte d’un cessez-le-feu, de nouvelles tensions à leur frontière commune ayant fait plus de 80 morts en une semaine. Vladimir Poutine a appelé à la désescalade. 

    Articles en relation


    A géographie variable

    Curieux effet de la guerre qui nous préoccupe depuis un an, l’Europe s’est agrandie: la guerre en Ukraine, c’est la guerre en Europe. Ce n’est pas anodin puisque l’Europe s’arrêtait jusqu’alors aux premières forêts de Bohême marquant le début d’un monde étranger appelé Europe de l’Est. Désormais, l’Europe s’étend jusqu’à la frontière russe. Ce qui représente, paradoxalement, un rétrécissement puisque, formellement, elle atteignait auparavant les contreforts de l’Oural. Mais, en février 2022, l’Europe a cessé d’être un continent: elle est devenue une civilisation. Cette guerre, nous assène-t-on, est civilisationnelle et il faudrait être de mauvaise foi pour lui trouver des motivations géostratégiques ou économiques.


    Tension au Kosovo

    Crispation à la frontière entre la Serbie et sa province perdue, le Kosovo: cette poussée de fièvre nationaliste, antérieure aux fêtes de fin d’année, n’est pas à sous-estimer en dépit d’une part de théâtralité.


    Les causes de la guerre

    Le 24 février, Vladimir Poutine a lancé l’armée russe sur l’Ukraine, provoquant la sidération du monde. Qu’est-ce qui a mené l’Europe à ce conflit?

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    Le génie de Hugo

    24-01-2023

    Le génie de Hugo

    «Le ciel est gris et la pluie tombe,/Et les gouttes s’écrasent sur les toits./Le vent soue fort et les branches ploient.» La météo est une préoccupation réelle, on a pu...

    Ces livres qui méritent une escorte policière

    24-01-2023

    Ces livres qui méritent une escorte policière

    A la fois supports de lecture et œuvres d’art, pièces de musée et sources de connaissance, les premiers imprimés constituent un réel trésor pour les bibliothèques. Celle de Fribourg, qui...

    Une vie entre un Airbus et l’abbatiale

    24-01-2023

    Une vie entre un Airbus et l’abbatiale

    Aller de Genève à Nice, revenir, repartir pour Paris, rentrer et célébrer un culte à Payerne: cela arrive certains jeudis à Jean-Patrice Cornaz. Commandant de bord chez EasyJet, ce pasteur...

    Ils ont choisi de vivre au Camping

    24-01-2023

    Ils ont choisi de vivre au Camping

    Certains Romands ont choisi de troquer leur appartement contre un mobil-home. C’est le cas de la Vaudoise Vérène Bernet, qui vit depuis treize ans au camping Sedunum, dans les environs...

    Les expos du moment

    24-01-2023

    Les expos du moment

    2023 démarre sans plus d’arrière-pensées sanitaires. Adieu la pandémie: les programmations des musées sont d’ores et déjà établies! Tour d’horizon des propositions artistiques en Suisse et en Europe durant la...

    Semaine de l’Unité

    24-01-2023

    Semaine de l’Unité

    Si la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, du 18 au 25 janvier, favorise les célébrations communes de la Parole, sera-t-il vraiment possible d’atteindre un jour l’unité? Réponses de...

    A la mode Germanier

    24-01-2023

    A la mode Germanier

    La nouvelle émission Helvetica, présentée en alternance par Philippe Revaz et Elisabeth Logean, veut aller à la rencontre de l’humain et des personnalités suisses dont on parle. Pour sa première...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!





    Echo Magazine © Tous droits réservés